Le Covid-19 affecte le cycle menstruel de la femme

post-corona-virus-covid-long-règles-menstruation

Parmi tous ceux qui ont contracté le virus du Covid-19, on trouve un grand pourcentage de femmes qui se plaignent de certains symptômes plusieurs mois après avoir été guéries officiellement de la maladie.
En effet, nombreuses sont celles qui parlent des malaises post-covid telles que des maux de têtes, de la fatigue, de la fièvre, des difficultés respiratoires plusieurs semaines après le passage du SARS-CoV-2 dans leur vie. Si les médecins haussent les épaules et la communauté scientifique s’accorde à dire que les conséquences à long terme de cette maladie doivent faire objet à plusieurs études, sur les réseaux sociaux de plus en plus de femmes se partage leur désarroi face à un cycle menstruel fortement impacté par le corona virus.

D'après plusieurs de ces temoignages, ces problèmes hormonaux font partie des symptomes post-Covid qui touchent de nombreuses femmes.
Une des femmes parle des règles absentes pendant plusieurs mois, une autre décrit un flux anormalement abondant, une troisième attire l’attention sur des caillots multiples et inhabituels, sur la couleur du sang etc.

A lire tous ces témoignages une chose devient claire : le SARS-CoV-2 affecte bel et bien le cycle menstruel chez certaines femmes et à chaque fois de manière différente.
Certaines de ces femmes ont consulté leurs médecins et gynécologues sans grand succès. Elles se sont heurtées à l’ignorance de ces derniers face aux ravages de ce virus encore méconnu.

« On m’a prescrit une thérapie hormonale afin de rétablir ma menstruation », partage l’une d’entre elle. Pour une autre il s’agit d’une diagnose plus « classique » qui la rangent dans le groupe des préménopausées alors que pour une troisième, selon son docteur ces sauts menstruels sont quelque chose de normal et il n’y a pas matière à s’inquiéter.
Ces témoignages révèlent une conséquence post-Covid laissant penser que le corona virus s’attaque aussi aux ovaires des femmes.

Néanmoins, les choses ne sont pas aussi simples.
Selon la médecine chinoise, le fonctionnement des ovaires, ainsi qu’un bon nombre des maladies gynécologiques (fibrome, cystes, polypes…) sont dus aux problèmes hépatiques. En effet, il existe un lien étroit entre la menstruation et l’état du foie. Le foie qui est le deuxième plus grand organe de notre corps lui sert aussi de « filtre ». Le foie participe activement dans la production de différentes hormones dont l’hormone thyroïdienne qui module les processus métaboliques du corps. C'est encore le foie qui secrète des hormones responsables de l’équilibre potassium - sodium des reins et par conséquent, agissent sur la pression artérielle. C’est aussi le foie qui détruit les hormones inutiles et ainsi maintient l’équilibre hormonal du corps humain.

Comment résoudre ce problème et à l’aide des plantes ?

Compte tenu des faits exposés ci-dessus, on ne peut que conseiller le complexe à base de curcuma « Santé du foie », ainsi que la lécithine et la vitamine C aux bioflavonoïdes.
Un autre produit qui aidera le corps des femmes pour rétablir l’équilibre hormonale est le Trèfle rouge.

Ces quatre produits pris à des doses prophylactiques comme indiqués sur le flacon, aideront les femmes à redresser l’irrégularités de leur système endocrinien. De plus, ils traiteront l’insuffisance respiratoire, les problèmes cutanés, oxygéneront mieux et purifieront le sang, fortifieront le système immunitaire etc.